27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 11:55

 

 

 

Climax 0317

Beaucoup de nouvelles tresses cette année, dont celle-ci en 8 brins que j’ai testée récemment. Climax est une marque Allemande spécialisée dans la création de fil de pêche, que ce soit les mono-filaments ou les tresses, l’entreprise a l’air sérieuse et les produits de qualité.

Conditionnée en bobines de 135m, les diamètres s’échelonnent du 12 au 20/100 en coloris chartreuse. La résistance annoncée pour le 20/100 est de 19kg…mais elle casse bien sûr bien avant en condition réelle, c’est-à-dire avec un nœud, autour de 8-9kg. Le problème, c’est qu’elle casse parfois ailleurs qu’au nœud, j’ai ainsi perdu une bonne quinzaine de mètres sur un accrochage sans explication.  Le diamètre m’a l’air aussi un poil sous-estimé, ce 20/100 se rapproche à mon avis plus d’un 25/100 mais je n’ai pas de palmer de précision, je ne peux pas l'affirmer avec certitude.

Le tissage est très serré, et le résultat est parfaitement lisse :

Climax 0323

 

Un revêtement de surface  a été  rajouté pour augmenter la glisse:

climax

D’un aspect assez soyeux bien que possédant une certaine raideur dû à ce revêtement, cette tresse glisse bien dans les anneaux et elle est agréable en action de pêche. Les lancers sont silencieux et la récupération aussi. La couleur fluo, si elle déteint sur le chiffon lorsqu’on la monte la première fois sur le moulinet, reste quand même bien visible après plusieurs centaines de lancers, on a ici une teinture de qualité.

Aucunes perruques à signaler, sa tenue sur le moulinet est parfaite, c’est un fil très fiable bien adapté à la pêche aux leurres.

Climax 0313

J’avoue que cette tresse m’a quand même laissé sur ma faim… Certes c’est un très bon produit, d'une qualité indéniablement supérieure, mais une fois encore elle n’égale pas la Power pro super 8 slick en termes de douceur et de solidité. Son prix est également plus élevé (31 €), ce qui fait que je vais continuer à acheter la Power pro !

 

Texte et photos : Jean-Paul Charles

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Publié par Jean-Paul Charles - dans Fils et tresses
commenter cet article
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 18:12

sufix 0239

Je considère Sufix comme une marque sérieuse aux prix abordables dont les nylons et les tresses m’ont toujours donné satisfaction. J’avais bien aimé en son temps la tresse Performance Fuse et plus encore la tresse 832, une 8 brins avec un brin de Gore que je place juste après la Power pro 8 slick en terme de qualité dans le domaine des tresses « moyen de gamme ». J’étais donc impatient de tester cette nouvelle 8 brins.

J’ai choisi cette fois-ci le coloris « pink », qui a l’usage s’est révélé très agréable pour bien visualiser le point d’entrée du fil dans l’eau et qui a l’air assez discret une fois qu’il est sous l’eau. Le diamètre de 21/100 est annoncé à 17,5kg mais en réalité cette tresse casse autour de 7/8kg en fonction des conditions, comme toutes les autres, mais elle casse aux nœuds, pas de perte de fil inutile donc. Son conditionnement en 135m est parfait pour l’eau douce.

Je l’avais montée pour la tester sur le Fin-Nor Spinfisher que je découvrais également et là les problèmes ont commencé. Ce moulinet, bien qu’il dispose d’un enroulement croisé et régulier, n’est pas un bon lanceur comme je l’ai expliqué, ce qui fait que j’ai eu des perruques à répétition et que j’ai fini par changer de fil en cours de pêche. Pour en avoir le cœur net, je l’ai monté sur le Daiwa Blast à l’enroulement parfait et là, plus aucun problème : les lancers sont longs et la récupération silencieuse, quoique légèrement plus rugueuse qu’avec la Power pro, mais c’est infime.

sufix 9887

 

sufix 0227

un bon moulinet s'impose!

 

En observant et comparant les deux tresses au compte-fil (grossissement X 5), on s’aperçoit en effet que le tressage de la Performance Pro est moins serré que la Power pro. J’ai essayé de faire une photo avec mon APN mais le résultat n’est pas terrible, enfin on devine que la Power pro est plus lisse.

sufix 0251

Au toucher, la Power pro est également plus soyeuse.

Un autre défaut que j’ai pu remarquer, c’est que la Performance Pro absorbe l’eau assez facilement, on s’en aperçoit rapidement au bout de quelques lancers. C’est peut-être ce qui a causé des perruques sur le Fin-Nor : les spires ont eu tendance à se coller entre elles et du fait de la bobine échancrée du moulinet, le dévidage s’effectuait mal.


En résumé, cette nouvelle tresse est correcte, d’un prix raisonnable (autour de 25 €) et à condition d’avoir un moulinet de qualité, elle est tout à fait adaptée aux pêches au lancer, même si elle ne détrône pas la Power pro ! Le coloris pink est très agréable et si les derniers mètres déteignent légèrement (c’est normal) il résiste bien au soleil. La résistance à l’abrasion est bonne également.

C’est donc plutôt un produit d’entrée de gamme mais elle peut prétendre à concurrencer des marques bien plus chères et d’une qualité équivalente.

 

Texte et photos: jean-paul Charles

 


 

Repost 0
Publié par Jean-Paul Charles - dans Fils et tresses
commenter cet article
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 08:40

 

 

 

tresse-powerline 9542

Powerline est une bonne marque de tresse, connue en France notamment pour la Power Shot, une 8 brins très fine et silencieuse qui a conquis plus d’un pêcheur. La marque a sorti en début de saison la Braid Power, de conception plus classique (4 brins) mais d’un prix très attractif, autour de 15 € les 130m, ce qui m’a décidé à l’acheter pour vérifier si c’était une bonne affaire ou pas.

Disponible en 2 couleurs (grise ou mauve) je n’ai pu me procurer que la grise en diamètre de 25/100, pour une résistance annoncée à 22kg. C’est un diamètre un peu fort pour le lancer mais en ce moment je pêche surtout du bord dans des coins encombrés et  j’ai besoin de lignes à toute épreuve pour ne pas perdre une boîte de leurre par matinée ! Un test rapide au peson montrera qu’en fait cette tresse casse aux alentours de 12kg, même avec les meilleurs nœuds du monde et même sans nœuds du tout.  Je précise que I2kg c’est le meilleur score, en général elle casse plutôt vers 9kg…bref, comme d’habitude, il faut diviser par 2 ce qui est annoncé sur la bobine, ce n’est pas réellement une surprise, je m’y suis résigné à la longue, c’est juste que je me demande pourquoi…

Cette tresse est assez raide et recouverte d’une teinture poisseuse et odorante (cette tresse sent le plastique) qui colle aux mains et qui laisse une trace bien visible sur le chiffon dont je me sers pour enrouler le fil sur le moulinet. Même après plusieurs dévidages et rembobinages, elle continue à laisser des traces sur le chiffon :

tresse-powerline 9544

 Ce revêtement peu agréable disparaît heureusement après plusieurs heures de lancers, et le fil s’éclaircit d’autant, bien qu’il garde une certaine raideur. L'enroulement sur le moulinet ne pose pas de problème et les performances de lancer sont correctes.

tresse-powerline 9566


Plus ennuyeux, cette tresse est très bruyante dans les anneaux, une vraie râpe. Le bruit est très clairement audible, ce n’est pas juste une sensation dans le poignet. Plus vous moulinez vite et plus le raffut augmente, bonjour la discrétion ! Je ne sais pas si les poissons perçoivent ces vibrations mais ils sont en tout cas restés le bec fermé pendant mes essais.

tresse-powerline 9553

En l’examinant de près, on s’aperçoit que le tissage comporte de nombreux bourrelets, ce sont eux qui provoquent ces vibrations. Sur d’autres tresses 4 brins que j’ai examinées, ce bourrelets sont plus espacés et moins proéminents:

tresse-powerline 9574


Enfin deux perruques inexplicables (et inextricables !) achèveront de me convaincre que cette tresse n’est vraiment pas destinée au lancer. Pas chère mais pas top…

tresse-powerline 9547

Deux points positifs cependant : le fil casse aux nœuds et pas n’importe où comme c’est souvent le cas et sa résistance à l’abrasion est bonne, c’est pourquoi je conseille de l’utiliser pour les pêches au posé en eau douce ou les pêches à soutenir en mer, faute de mieux.

Peut-être suis-je devenu trop exigeant, mais pour l’instant la meilleure tresse pour le lancer (rapport qualité prix) reste toujours pour moi la super 8 slick de Power Pro.

 


 

Texte et photos : Jean-Paul Charles

 

 


Repost 0
Publié par Jean-Paul Charles - dans Fils et tresses
commenter cet article
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 08:59

caperlan-sea.PNG

 

 Pour une fois je ne vais pas vous parler d’une tresse à 30 € mais d’un nylon basique de chez Décathlon que j’ai acheté dernièrement dans le but de renouveler les backing de mes moulinets qui laissaient un peu à désirer. Pour remplir les moulinets de tresses, vous savez qu’il faut toujours enrouler quelques dizaines de mètres de nylon en premier pour éviter que la tresse ne glisse sur le moyeu de la bobine (ça m’est arrivé une fois, c’est assez désagréable !) et peu importe la qualité du nylon puisqu’il ne s’agit que d’assurer l’adhérence.

  J’ai donc acheté le nylon le moins cher que j’ai trouvé, en l’occurrence une bobine de 300m en 40/100 de Caperlan Sea à 4,45 € l'unité, annoncé pour 9,7 kg de résistance. Le diamètre à l’air exact, et ce nylon à un aspect souple, il ne boucle pas et il est transparent.

 Par simple curiosité, j’ai testé sa résistance au peson. Surprise : alors que je m’attendais à le voir casser aux alentours de 5/6 kg, il a encaissé une traction de 9,5 kg avant de céder. Je recommence le test pour être sûr et il casse cette fois à 10,100 kg. C’est bien la première fois que je vois un nylon dont la résistance réelle (avec des nœuds) est supérieure à la résistance annoncée !

 Je ne connais pas ses aptitudes au lancer ni sa résistance à l’abrasion, mais ce nylon a tout l’air du bon produit pas cher, c’est devenu tellement rare que je tenais à le souligner !

Les diamètres vont du 25 au 50/100, donc utilisable en eau douce également, avis aux amateurs…

 


 

Texte et photos : Jean-Paul Charles

 

 


Repost 0
Publié par Jean-Paul Charles - dans Fils et tresses
commenter cet article
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 18:35

 

 

 

 TressePPro

 

 

Des tresses, j’en ai testé beaucoup ces dernières années, mais celle qui arrive en tête sans discussion possible est la Power Pro Super 8 slick qui surclasse nettement les autres 8 brins que j’ai pu essayer.

Tout d’abord cette tresse est extrêmement lisse et soyeuse, elle ne fait aucun bruit dans les anneaux et ne s’effiloche pas comme certaines. Disponible en vert clair ou en jaune, la teinture ne disparaît pas avec le temps, et le conditionnement en 135 ou 275 m est judicieux. Enfin son prix en dessous de 30 € en fait l’une des 8 brins les moins chères du marché.

 


 

anneaux kDoc fabricant

  On accuse souvent les 8 brins de provoquer plus facilement de perruques que les autres tresses : c’est surtout vrai si vous ne disposez pas des nouveaux anneaux  Fuji « k » anti-emmêlement sur votre canne, qui améliorent bien les choses de ce côté-là (voir ci-dessus). Je ne sais pas comment ça marche mais ça marche !


 Le problème ne vient donc pas des moulinets (je parle des marques sérieuses) qui enroulent généralement bien le fil. En tout cas pour ce qui me concerne je n’ai eu qu’une seule perruque au bout de plusieurs centaines de lancer, et uniquement par ma faute (une boucle que je n’avais pas vue lors du rabat du pick-up : au lancer suivant ça s’est emmêlé, un grand classique), jamais dans les anneaux.

tresse-powerpro 7005

 


 Mais la plus grande qualité de cette tresse est qu’elle casse précisément aux nœuds, et pas n’importe où, en cas d’accrochage. Cela fait faire des économies et augmente la durée de vie du fil. Il n’y a en effet rien de plus rageant que de perdre 30 m de ligne parce que la rupture se fait sans raison à quelques mètres du scion ! Ça m’est arrivé bien des fois avec d’autres marques.

 Son seul petit défaut  c’est qu’elle a tendance à se tasser dans la bobine, et qu’à la longue les spires situées les plus en dessous se mettent à « onduler », mais ça ne gêne en rien les lancers.

 Niveau résistance annoncée et résistance réelle, on est dans la norme habituelle, à savoir qu’il faut diviser par deux ce qu’il y a marqué sur l’étiquette, il serait temps que les fabricants arrêtent de mentir à ce sujet…

 

 

powerprozimpactDoc fabricant

A noter l’arrivée en 2014 de la nouvelle génération « Zéro impact », un système ingénieux de renforcement aux nœuds (partie noire), qui devrait résoudre définitivement  ces histoires de résistance réelle et résistance théorique. Disponible pour l'instant seulement en fort diamètre et 455 m, pour un prix supérieur à 100 € (chez DPSG), on devrait la voir rapidement en conditionnement et diamètres standards.  A suivre…

 

 

Texte et photos: Jean-Paul Charles

 

 

 


 


Repost 0
Publié par Jean-Paul Charles - dans Fils et tresses
commenter cet article

La Pêche est un art...

Bienvenue sur mon blog, dédié à la pêche en lac dans le Sud-Est de la France.

Grand amateur de leurres depuis plus de trente ans, je n'en aime pas moins toutes les formes de pêche. Vous trouverez ici des techniques, des tests de matériel, des coins de pêche, des reportages, des coups de gueule et des digressions dont j'ai le secret... Ma parole est libre.

Vous pourrez lire aussi dans l'onglet "dossiers" certains des articles que j'ai publié dans le blog de mon ami Sylvain l'Esoxiste, infatiguable journaliste halieuthique et grand pêcheur devant l'Eternel.

Pour moi, la pêche est un art; un art de vivre et un art tout court.

Sectaires, intégristes, maniaques ou psychorigides halieuthiques : Passez votre chemin! Ce blog n'est pas pour vous.

Curieux, ouverts, contestataires ou bretteurs, j'accepterai volontiers de débattre avec vous, si vous avez le sens de l'humour!

Bonne lecture.

 

Jean-Paul Charles