15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 11:22

 

 

 

Storm-Giant-Flatstick 8844

L’ouverture de la pêche à la traîne se fera pour moi Dimanche prochain, si tout va bien. Pour conclure le tour d’horizon des différents leurres dédiés à cette technique, je ne pouvais pas trouver mieux que le Giant Flatstick, leurre à Musky par excellence ! J’ai dû le commander sur un site Estonien car il n’est pas distribué en France mais ça valait le coup, surtout qu’il ne coûte que 11,70€ !


Storm-Giant-Flatstick 8831

 

Ses mensurations sont généreuses : pas moins de 22cm de long pour un poids de 103g… Même le Rapala X Rap Magnum 30 a l’air petit en comparaison:


Storm-Giant-Flatstick 8861


D’une finition moyenne, mais acceptable, ce leurre est néanmoins robuste et équipé d’origine de trois hameçons VMC renforcés. Sa nage est très chaloupée, comme on peut brièvement le voir sur cette vidéo :

 

 

 

Cette nage particulière est due à la forme très plate du corps qui oscille puissamment de droite à gauche en montrant les flancs, qualité selon moi essentielle pour un leurre de traîne. C’est aussi un leurre extrêmement bruyant, peut-être trop, les nombreuses billes d’acier qu’il contient font vraiment un boucan du diable. Sa profondeur de nage n’excède pas les 2,5m, il faudra donc l’utiliser sur une ligne plombée si l’on veut atteindre la proximité du fond en grand lac.

Storm-Giant-Flatstick 8838Storm-Giant-Flatstick 8839

Comme notre législation archaïque nous interdit la présence de trois hameçons, j’ai  décidé de remplacer les triples d’origine par deux simples inline 4/0 placés sous le ventre, selon moi la meilleure disposition.

Storm-Giant-Flatstick 8868

Alors bien sûr, vous aurez des réflexions du genre « Tiens ? Tu pêches le requin cette année ? » de la part de vos collègues mais croyez-moi, ce leurre est tout à fait indiqué pour les becs de nos lacs et pas spécialement les plus gros. Pour info il existe des poissons nageurs encore plus grands  (jusqu’à 14 pouces, soit 35cm…) destinés aux Musky chez nos amis Américains et Canadiens. Ceci dit les gros leurres ne sont pas non plus l’arme absolue, mais disons que certains jours ils pourront faire la différence, donc il faut en avoir deux ou trois dans sa boîte au cas où…

 


 

Texte et photos : Jean-Paul Charles

 

 


Repost 0
Publié par Jean-Paul Charles - dans Leurres
commenter cet article
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 08:10

 

 

 

 

Williamson-speed-pro 8783

 

Nouveauté 2014 au catalogue Williamson, le Speed Pro Deep existe en 3 tailles de 13, 16 et 18 cm. C’est un leurre de traîne qui selon le fabricant possède un système de stabilisation (Auto-Tune) lui permettant de rester parfaitement en ligne et de conserver la même qualité de nage jusqu’à une vitesse de 15 nœuds, ce qui est considérable.

Williamson-speed-pro 8786

Williamson-speed-pro 8775

 

Sur les sites français, il n’est proposé qu’en version 18 cm, mais j’ai réussi à le dénicher en 16 cm sur des sites européens et ce à moitié prix, ce qui prouve une fois de plus qu’il y a un vrai problème avec les tarifs pratiqués en France par les distributeurs...

 


Williamson-speed-pro 8779Williamson-speed-pro 8793Williamson-speed-pro 8781

D’une finition correcte, ces leurres ont l’air solide et les anneaux brisés et les hameçons sont de qualité (VMC perma steel). Le choix des couleurs est assez restreint mais va à l’essentiel, j’ai choisi deux modèles à revêtement holographique. Le signal œil est peint, ce qui lui donne ce regard particulier…

Williamson-speed-pro 8790

D’un poids de 54g, le modèle de 16cm est muni de billes bruiteuses. Je ne sais pas exactement en quoi consiste le système Auto-Tune (il semblerait que l'armature soit de section plate et rectangulaire), mais ce leurre nage très bien, même à faible allure et il n’est pas nécessaire de le régler au niveau de la bavette,  il est donc tout à fait indiqué pour le brochet. Son profil en fuseau assez prononcé lui permet de mieux fendre l’eau, et donc de moins tirer sur la ligne en action de pêche.

Williamson-speed-pro 8797

Pas d’indication sur sa profondeur de nage mais vu sa bavette assez courte je dirais 3 ou 4 mètres (je ne l’ai testé qu’en bassin…)

En conclusion, un leurre de bonne facture, bon marché (si vous ne l’achetez pas en France), qui devrait prouver son efficacité sur les poissons d’eau douce après avoir fait un carton sur les espèces marines.

 

Williamson speed pro

doc fabricant

 

Texte et photos: Jean-Paul Charles

 

 


Repost 0
Publié par Jean-Paul Charles - dans Leurres
commenter cet article
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 12:47

 

 

 

Luciapuma 8767

 

 

Nos voisins italiens sont de fins pêcheurs et ont dans leurs boîtes des leurres qu’on ne trouve pas en France. Parmi ceux-ci  les poissons nageurs Luciapuma de fabrication 100% Italienne que j’ai acheté lors d’une récente escapade chez nos amis transalpins. Destinés à la traîne mais aussi au lancer, ces leurres astucieux sont en acier inox et en plastique. Le procédé de montage original est simple mais efficace :

luciapumaDoc fabricant

Ils sont composés de deux pièces métalliques qui s’emboîtent perpendiculairement, maintenues ensembles par la tête en plastique qui se clipse sur la pièce horizontale qui comprend aussi la bavette. De cette façon on obtient un volume général proche d’un leurre cylindrique, mais avec beaucoup moins de matière.  Ils sont donc plus légers. A titre d’exemple, le modèle de 16cm (sans la bavette) ne pèse que 45g alors qu’un poisson nageur classique de taille équivalente pèsera en moyenne 70g. Cela influe positivement sur la qualité de la nage.

 


Les reflets envoyés par les différentes faces sont visibles de loin, quel que soit l’angle de vision du poisson, c’est vraiment bien pensé. Différentes tailles permettent de faire face à chaque situation.

Luciapuma 8771

 


La bavette comporte trois anneaux d’attache pour varier la profondeur de nage et l’action.

Luciapuma 8745

 


Les triples sont de bonne qualité, on regrettera simplement que les anneaux brisés baillent largement, ils n’ont sans doute pas été montés avec une pince ad hoc… Ceci dit ils tiennent en place et sont de qualité marine.

Luciapuma 8733

 


La tête en plastique peut se déclipser pour en changer la couleur ou remplacer une pièce métallique abimée. L’ensemble est surtout maintenu par l’anneau brisé de la bavette qui verrouille en quelque sorte le dispositif. C’est solide et ça ne bouge pas.

Luciapuma 8729

 


On peut profiter de leurs larges flancs plats pour customiser ces leurres à l’infini. Ici, je me suis amusé à coller un adhésif holographique sur toutes les faces puis j’ai rajouté un œil 3D, celui d’origine étant trop petit à mon goût ! Vous pouvez aussi les peindre, c’est un jeu d’enfant à l’aérosol.

Luciapuma 8762Luciapuma 8759

 


En action de pêche, la nage des Luciapuma est comparable à celle d’un poisson nageur classique, mais bien entendu ils sont coulants.  Leur section en croix leur permet de mieux fendre l’eau, ils tirent donc moins sur la ligne et descendent plus profond.


Leur prix enfin est moitié moindre que les grandes marques plus connues, ce qui ne gâche rien… Introuvable en France, vous pouvez cependant les commander sur les sites Italiens ou les acheter directement en Italie si vous n’habitez pas trop loin de la frontière !

Il existe d’autres modèles destinés au lancer, pour la truite notamment, qui suivent le même principe de fabrication. Il y a également des modèles articulés. Vous pouvez consulter l’ensemble de la gamme sur le site de Luciapuma.

En conclusion des leurres simples, originaux, solides, bon marché, qui gagnent à être connus. Je les testerai plus longuement à l’ouverture mais je sais déjà que ce sont des leurres très valables.

 

 

 

 

Texte et photo : Jean-Paul Charles

 

 

 

 

 


Repost 0
Publié par Jean-Paul Charles - dans Leurres
commenter cet article
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 17:07

 

 

 

believer 8539

 

Très populaires aux Etats-Unis et proches cousins des Zalt, les Believer sont des leurres de traîne de premier ordre. On les trouve difficilement en France, bien que certaines marques proposent des imitations valables, comme c’est le cas de celui-ci (en l’occurrence un Pike Beast, mais c’est quand même un Believer à tout point de vue…) que j’ai testé rapidement avant la fermeture.


believer 8534

C’est un gros modèle flottant de 17,5 cm qui pèse  60 gr, donc relativement léger. Ça peut se lancer, mais honnêtement il est plus approprié à la traîne. Sa nage est très chaloupée, avec un rolling et un wobling très important, il brasse beaucoup d’eau. Sa profondeur de nage dépasse les 4 m et peut-être atteint-il  les 6 m dans certain cas.


Deux œillets d’attache sur le nez permettent de varier la profondeur et l’action de nage.

believer 8542

 D’une construction solide, ces œillets et ceux de fixation des anneaux brisés ne bougent pas même après une forte traction. Ce leurre peut venir à bout de n’importe quel brochet même si l’armature n’est pas intégrale comme sur un Rapala. Il faudra quand même remplacer les hameçons triples d’origine qui sont d’assez piètre qualité.

believer 8556

C’est un leurre qui tire très fort sur la ligne, comme le Russelure, il faudra une canne et un moulinet très robuste en action de pêche, et même avec cela le scion de votre canne pliera et vibrera sans arrêt une fois que le Believer entrera  en action, ça surprend toujours au début…


believer 8537

C’est en tout cas un excellent leurre qui signale sa présence de très loin, idéal pour pêcher les gros becs dans l’immensité des grands lacs. Les couleurs sont classiques, certaines holographiques.


believerdoc fabricant


J’avais acheté un petit modèle il y a très longtemps pour pêcher en rivière mais il était trop léger pour être lancé correctement. Je n'avais pas saisi à l'époque tout l'intérêt de ces leurres...

believer 8549

believer 8550

 

Il existe cependant des tailles intermédiaires chez les (vrais) Believer d’origine, on peut s’en procurer sur les sites anglo-saxons. Question prix, ils restent tout à fait abordables, un peu moins chers qu’un Rapala à taille égale.

J’ai noté que Westin avait sorti un modèle très proche, le Platypus, qui est sûrement très valable lui aussi.

Voici des leurres qui devraient en tout cas cartonner sur nos becs peu habitués à les voir!


Texte et photos : Jean-Paul Charles

 

 

 

 


Repost 0
Publié par Jean-Paul Charles - dans Leurres
commenter cet article
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 14:09

 

 

Swimpike 7591

 

Nouveauté 2014 au catalogue Biwaa, le Swimpike est un swimbait articulé qui se décline en deux modèles de 75gr et 85gr, pour une taille identique de 24cm. J’ai choisi le second, plus adapté aux eaux profondes que je fréquente, en coloris pike, toujours selon ma théorie selon laquelle plus un leurre est gros et moins il doit être criard…mais chacun sa théorie en matière de leurre !


Swimpike 7602

Livré dans une boîte assez sympa et disposant de nageoires de rechange, le Swimpike est tout simplement bluffant de réalisme, on dirait vraiment un brocheton. Les détails et les couleurs sont très poussés, on peut même distinguer les pores céphaliques sur la tête !


Swimpike 7572

 

Swimpike 7580

 

Swimpike 7579

 

Swimpike 7584

 

Ce leurre est magnifique, comme l’était son cousin le S’trout. Il a été conçu pour créer un réflexe d’attaque territoriale face aux gros brochets qui, on le sait, aiment bien croquer de temps en temps un de leur congénère. Pourquoi pas ? C’est en tout cas une belle bouchée, il ne devrait pas laisser les gros becs indifférents.

 

Swimpike 7595

J’ai pu le tester seulement quelques jours avant la fermeture, mais sa nage m’a convaincu. A l’arrêt, pick-up ouvert, le swimpike descend en piquant du nez et en dodelinant doucement. En récupération linéaire, il ondule largement sur une récupération lente, et frétille lorsqu’on accélère. Mais ses figures les plus impressionnantes sont obtenues en l’animant par petits coups de scion, il adopte alors le comportement erratique des poissons blessés en se contorsionnant dans tous les sens. Sur des tirées sèches, on peut presque lui faire faire demi-tour sur lui-même, c’est remarquable. Son profil plat et effilé lui permet également de gagner rapidement les zones profondes, et d'y rester.

 

Swimpike 7604

Swimpike 7605

Swimpike 7606

Le secret de sa souplesse réside bien sûr dans ses articulations reliées entre elles par un textile très résistant. Armé d’hameçon Zion Japonais très affutés, c’est une belle réussite technologique pour les amateurs de leurres d’exception.

Seul bémol : son prix autour de 30€, qui risque d’en freiner plus d’un, mais honnêtement il les vaut. Le tout est d’oser s’en servir ensuite! Je compte l’utiliser au lancer mais surtout à la traîne, canne tenue à la main pour pouvoir le « twitcher » par moment, manœuvre d’aguichage souvent payante quel que soit le leurre, et particulièrement avec celui-ci.

 

swimpike

Doc fabricant

 

 

 

Disponible en 4 coloris pour l'instant, le Swimpike devrait faire succomber bon nombre de carnassiers (et de pêcheurs!) en 2014.

 

Texte et photos:Jean-Paul Charles

 

 

 


Repost 0
Publié par Jean-Paul Charles - dans Leurres
commenter cet article
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 10:42

 

 Yozuri 7437

 

 On ne présente plus Yo-Zuri, marque nippone aux poissons nageurs d’excellente facture, l’une des première à avoir amorcé la révolution de ces leurres à la fin des années 80,  jusque-là chasse gardée de Rapala. En 2013, Yo-Zuri a sorti une gamme de leurres innovants, les Sashimis, qui changent de couleurs suivant la position d’où on les regarde.  La série des Longbills m’intéressait, surtout le plus grand modèle de 18cm, mais j’ai dû attendre les soldes pour pouvoir en acheter un car les prix sont très élevés (plus de 30 € pièce…), ce que je ne trouve pas justifié, surtout que ces leurres sont assemblés aux Philippines et non au Japon. Bref, comme toujours notre argent disparaît dans les poches des revendeurs…


Yozuri 7435

D’une finition parfaite, ces poissons nageurs bénéficient donc de la technologie « Color change » et du « wave motion », deux arguments de vente discutables car dans les faits ce n’est pas franchement convaincant comme nous allons le voir.

Comment ça marche ? C’est tout simple, le dos est pourvu de cannelures rondes d’un demi millimètre d’épaisseur dont chaque côté est peint (à l’aérographe) d’une couleur différente, ce qui fait qu’on a l’impression que le poisson nageur a le dos bleu si on le regarde par devant, et violet si on le regarde par derrière.  

Yozuri 7433Yozuri 7455Yozuri 7451

Bon. Est-ce que cela va déclencher plus d’attaques ? Je reste sceptique, même si le procédé est amusant. Ces cannelures (il -y -en a aussi sur les flancs) sont également sensées provoquer des ondes de pression supplémentaires que percevraient les poissons grâce à leur ligne latérale. Mmoui… Là-aussi je doute fortement de la véracité de cette affirmation, enfin sait-on jamais… Qui peut le plus peut le moins !

Par contre il est clairement dit dans la notice que les peintures utilisées sont « ultra-violettes », ce qui est inexact.  Cela veut dire en fait qu’elles se voient davantage si elles sont éclairées d’une lumière ultra-violette, ce qui n’est pas le cas, car j’ai vérifié. La preuve en image :

Yozuri 7477

Eclairé en lumière noire (ultra-violet) le Sashimi magnum reste de marbre ! A peine peut-on noter une vague fluorescence sur le dos.

Comparez avec quelques leurres fluos qui eux réagissent très bien aux U-V :

 

Yozuri 7466Yozuri 7472

Yozuri 7474

 Même la petite tache rose au niveau des ouïes (le UV Attack Point comme ils disent) ne s’éclaire pas, donc les arguments de Yo-Zuri dans ce domaine sont franchement bidons. Peut-être est-ce mieux avec les autres coloris, mais pour le violet/bleu ça ne marche pas ! Ce n’est pas très grave, mais de petits mensonges en petits arrangements avec la vérité, on finit par dire n’importe quoi pour vendre ses produits…


La bavette est de forme rectangulaire, profilée pour encaisser des vitesses de traîne élevée, et elle est prévue pour faire descendre le leurre à 6m, ce que j’estime plausible. C’est d’ailleurs tout ce qui nous intéresse, avec la qualité de sa nage.


Yozuri 7443

L’armature inox est d’un seul tenant, très solide évidemment, et les hameçons triples sont surdimensionnés. A tel point que je les ai changés depuis pour leur préférer des VMC perma steel 4/0, à mon avis mieux adaptés aux poissons de nos latitudes.

Je l’ai testé brièvement du bord et sa nage est très bonne, assez serrée, même à faible allure. Attention, c’est un modèle coulant (il pèse 100gr), il faut en tenir compte lors de son utilisation au-dessus des fonds encombrés. N’oublions pas que c’est un leurre de traîne avant tout, et un très bon leurre. Je ne tiens donc pas rigueur à Yo-Zuri pour son baratin technique approximatif, mais ça ne justifie quand même pas son prix exorbitant.


Pour info, j’ai trouvé une copie chinoise de ce leurre, je vous la montre juste pour le fun ! Même taille, même profil, même bavette, mais à la taille des hameçons, on se doute qu’il-y-a quelque chose qui cloche ! En effet la pâle copie est en plastique creux et les anneaux de l’armature bougent… Inquiétant ! Je l’ai rangé dans mon musée des horreurs halieutiques que je vous ferai visiter un jour…

Yozuri 7457Yozuri 7460

Yozuri 7461

 

En résumé le sashimi Magnum est très bon leurre en lui-même, mais beaucoup trop cher, et qui ne tient pas ses promesses de nouveautés technologiques. Le « Color change » est un gadget sans intérêt et la peinture « ultra-violette »inexistante. Quant à la « wave motion » je ne peux me prononcer, mais ce qui précède m’incite à croire qu’on ne peut raisonnablement pas en attendre grand-chose.

Mais c’est un Yo-Zuri, donc je pense qu’il prendra du poisson !

 

Yozuri 7435-copie-1

 

Texte et photos : Jean-Paul Charles

 


Repost 0
Publié par Jean-Paul Charles - dans Leurres
commenter cet article
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 08:12

 

 

russelure 7426

 

 

Voici un leurre atypique qui nous change des poissons nageurs traditionnels, bien qu’il existe depuis de nombreuses années (plus de soixante ans dans sa version initiale!) et qu’il appartienne à un genre assez répandu outre atlantique, les leurres « banane », qui s’utilisent principalement à la traîne. La différence chez les Russelures c’est qu’ils sont en métal contrairement aux autres, ce qui permet de les utiliser également au lancer.

 

russelure 7390

Le modèle que je vous présente est le plus grand de la gamme (16,5cm pour 56gr) et il est plutôt destiné à la traîne. Décliné en plusieurs coloris (ici un Blue bandit au décor plutôt réussi), leur finition est correcte, sans être exceptionnelle. Ils existent aussi en or et argent (chrome), chacun trouvera ce qu’il lui convient. D'autres modèles plus petits de la même marque (7,5 cm pour 21 gr), sont à usage mixte lancer/traîne mais je ne les ai pas encore testés.

 

russelure 7425russelure 7424

Vu de dessous, il ressemble à un totem !

 

russelure 7422

russelure 7398

 Comment ça marche ? Pour simplifier, on pourrait dire que c’est comme un lipless : c’est l’avant du corps qui fait office de bavette et les différents points d’attache vont déterminer l’amplitude et la profondeur de la nage.

 

russelure 7404russelure 7405

Ces points d’attache sont au nombre de trois. Le plus près de la tête va donner une nage ample, proche de la surface, le plus éloigné une nage plus serrée mais plus profonde. Tout dépend aussi de sa vitesse : plus il ira vite et moins il descendra, comme tous les leurres. On remarque aussi que le dos est creux, ce qui permet de créer un passage pour l’eau et de générer des turbulences supplémentaires. C’est assez difficile à photographier, mais je pense que vous aurez compris l’allure générale de ce leurre qui sort de l’ordinaire.

russelure 7407russelure 7409

Entièrement en métal (le corps est en alu, les rivets en acier et le système d’attache en laiton), ce leurre passe pour indestructible, ce que je crois volontiers !

 Des hameçons triples très costauds complètent l’ensemble. Je vous conseille de les aiguiser car ils ne sont guère piquants à l’origine.

russelure 7411

La réputation du russelure comme leurre de traîne n’est plus à faire. Il fait partie du Top Ten des meilleurs spécialistes, au même titre que les Rapala magnums ou les Nils Master pour ne citer que ces vénérables ancêtres.

N’allez pas croire qu’il est réservé aux pêches lointaines, il sera tout aussi efficace sur les brochets de nos lacs que sur les barracudas, à condition de l’utiliser à bon escient, et au bon endroit ! Son prix autour de 20 € en France est abusif, il ne coûte que 12 $ aux U.S.A, mais en cherchant bien on peut en trouver de moins chers sur le Web, comme d’habitude…


 

 

Texte et photos: Jean-Paul Charles

 

 


Repost 0
Publié par Jean-Paul Charles - dans Leurres
commenter cet article
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 13:11

 

 

 

 

Dexter-shad 7375

 

Les gros leurres souples sont très efficaces sur les brochets de toutes tailles, et particulièrement sur ceux qui dépassent le mètre… Récemment apparus au catalogue d’Illex, les Dexter  shad sont à ce titre parmi les meilleurs que l’on puisse trouver actuellement grâce à leur texture très souple gorgée d’attractant et à la richesse de leurs coloris.

 

Dexter-shad 7369

J’en ai donc acheté une paire, en couleur  Brown trout  assez réussie (la finition est rès soignée, il n'y a rien à redire), que je destine à la traîne car je n’ai pour l'instant pas de canne assez puissante pour les utiliser au lancer où ils font merveille paraît-il. Il faut dire que ces leurres mesurent 22cm (et non 25 comme on le voit marqué sur certains sites...) pour un poids de 88 gr, pas simple à utiliser du bord, surtout quand on rajoute 30 ou 40 gr de tête plombée ! C’est possible avec du matériel casting spécial big bait, mais ça doit être assez fatigant à la longue…bref, pour moi ce sont avant tout des leurres de traîne de premier ordre.

 

Dexter-shad 7371Dexter-shad 7375Dexter-shad 7374

L’armement est laissé à l’appréciation du pêcheur, mais il n’est jamais  évident de monter des hameçons bien positionnés sur ces grands leurres. Je laisse tomber la tête plombée classique, délicate à enfiler sans abîmer le shad, pour lui préférer le montage à hameçon ventral qui suit :

 

Tout d’abord, je coule une tête plombée en étain de 37 gr avec un bout de corde à piano plié en épingle à la place de l’hameçon classique.

Dexter-shad 7378

Cette tête va me servir à maintenir le shad, puis à l’armer.

Dexter-shad 7379

Une fois la plombée positionnée sur le shad, je loche à l’aide d’une aiguille spéciale prévue à cet effet un hameçon simple droit 6/0 relié à une empile en acier que je fais ressortir vers la tête, au niveau du dos.

Dexter-shad 7382

Il ne reste plus qu’à sertir avec un sleeve le bout de l’empile dans l’anneau de la tête plombée. Votre shad est prêt à l’emploi !

Dexter-shad 7385

 

Dexter-shad 7384

Pourquoi un armement ventral ? A la traîne, les touches ont lieu principalement par-dessous, et les têtes plombées traditionnelles occasionnent souvent des ratés. C’est d’ailleurs pour cela qu’on rajoute un triple vers la queue  en plus de l’hameçon simple, mais je ne trouve pas le procédé très élégant, ni très discret. Avec ma technique, la nage du shad restera parfaitement naturelle et le poisson se piquera quasiment à tous les coups, l’hameçon simple assurant une meilleure pénétration dans les gueules pavées. Vous pouvez mettre un triple si ça vous rassure. Bien sûr il faudra éviter de racler le fond, sinon c’est l’accrochage, mais c’est un montage prévu pour les eaux libres et profondes, loin du bord.

La tête plombée de 37 gr ne sera sans doute pas suffisante pour faire plonger le Dexter au-delà de 4m, c’est pourquoi je prévois de l’utiliser sur ligne lestée pour descendre en dessous des 10m, là où se tiennent généralement les beaux spécimens, je vous dirai ça à l’usage.

En résumé un excellent leurre à gros brochets, et d’un coût relativement modique (autour de 5€ pièce) comparé à un poisson nageur de même taille, qui devrait devenir mon shad préféré pour la saison prochaine !

 

Dexter shad doc

doc fabricant


 

Texte et photos : Jean-Paul Charles

 

 


 

 


Repost 0
Publié par Jean-Paul Charles - dans Leurres
commenter cet article
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 21:14

 

 

Giant-Trembler 7357

Celui-là, ça faisait un bout de temps que je voulais le voir de plus près… Un des plus gros leurre de traîne disponible sur le marché et que je compte bien présenter aux gros becs à l’ouverture ! Aucune idée de sa nage en condition réelle, mais déjà il me plaît bien… Comme on dit, il a une bonne bouille. Je pense qu'on peut le qualifier de lipless géant, sa nage doit donc être assez vibrante comme son nom semble l'indiquer.

 

Giant-Trembler 7353

Il pèse 139 gr sur ma balance, et question armement, il peut voir venir avec ses hameçons triples en 5/0 ou 6/0, je ne sais pas, de quoi pêcher le requin !

 

Giant-Trembler 7366

Le choix des coloris étant restreint, j’ai opté pour l’un des plus discrets car j’estime que plus un leurre est gros et moins il doit être criard. Il n’y a que les yeux que j’ai trouvés un peu éteints, donc j’ai collé par-dessus des yeux 3D argentés, ce qui lui donne un air plus ingénu !

 

Giant-Trembler 7363

Sur le papier, il est sensé bien réagir à des vitesses comprises entre 2 et 13 nœuds, donc a priori je devrais pouvoir l’utiliser en lac sans problème. Sa profondeur de nage est de 2 m et plus, ce qui est assez vague, je verrai bien à l’usage, mais compte tenu de son poids élevé il devrait pouvoir descendre bien plus bas en le traînant lentement.

 

Giant-Trembler 7367

Sa taille peut paraître effrayante, mais dites-vous bien que ce leurre ne représente qu’une petite bouchée (à peine plus gros qu’un gardon) pour un brochet affamé au sortir de l’hiver.

 

Giant-Trembler 7359

Je vous présenterai d’autres leurres de traîne dans les semaines qui viennent, pas forcément aussi gros, et je vous dirai comment je compte les utiliser.

 

 


 

Texte et photos : Jean-Paul Charles

 

 

 


Repost 0
Publié par Jean-Paul Charles - dans Leurres
commenter cet article
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 18:15

 

Nitro-slim 7339

 

Petite sortie rapide ce matin au lac de Bimont pour tester quelques nouveautés, dont les nouveaux Nitro Slim de Illex. Ces leurres sont destinés principalement à la pêche du bar en traction ou en verticale, mais ils sont parfaitement adaptés à celle du brochet et du sandre, moyennant quelques modifications de la plombée et de l’armement. Je trouve en effet la tête plombée conseillée par Illex trop courte au niveau de l’hameçon, et surtout trop lourde, car destinée à affronter les courants marins.

J’ai essayé sans succès différents montages, car je voulais monter ces leurres avec un hameçon texan plombé du genre Xorus mais ça ne convenait pas, la nage n’était pas terrible. J’ai donc du bricoler une fois de plus avec les moule de Pawis Pêche, et le résultat est excellent.

 

Nitro-slim 7330

Tout d’abord et vu la grand taille du leurre, il me fallait de grands hameçons texans, et de ce point de vue, ce sont les Nogales Second bite en 10/0 qui sont les meilleurs. Ensuite un moule Carp-Ball en 30/40 /50/60gr que j’ai modifié en faisant une petite encoche à la lime sur le côté pour faire passer la tige de l’hameçon, et quelques attaches Do-It N°1.


Nitro-slim 7332

La suite est simple : il n’y-a plus qu’à positionner l’attache et l’hameçon et couler de l’étain (plus léger et plus dur) pour obtenir le résultat suivant :


Nitro-slim 7338

Une tête plombée texane de 25 gr !


La nage que procure ce montage est géniale. En plus des battements de la caudale, le leurre a un rolling bien pronnoncé du plus bel effet.

Nitro-slim 7342

Ce leurre à en plus une texture très souple, il est aromatisé à la crevette (heureusement sans odeur pour les narines humaines !) et les coloris sont intéressants. Je n’ai rien pris avec ce matin, mais je vais bien sûr continuer à les tester le week-end prochain, ils ont l’air prometteurs.

 

nitro slimdoc fabricant


Et un petit salut aux deux pêcheurs croisés ce matin qui lisent mon blog ! Vous l’aurez ce gros brochet ... Désolé de n'avoir pas discuté plus longtemps mais j'étais à la bourre ce matin!

 

Texte et Photos : Jean-Paul Charles

 


Repost 0
Publié par Jean-Paul Charles - dans Leurres
commenter cet article

La Pêche est un art...

Bienvenue sur mon blog, dédié à la pêche en lac dans le Sud-Est de la France.

Grand amateur de leurres depuis plus de trente ans, je n'en aime pas moins toutes les formes de pêche. Vous trouverez ici des techniques, des tests de matériel, des coins de pêche, des reportages, des coups de gueule et des digressions dont j'ai le secret... Ma parole est libre.

Vous pourrez lire aussi dans l'onglet "dossiers" certains des articles que j'ai publié dans le blog de mon ami Sylvain l'Esoxiste, infatiguable journaliste halieuthique et grand pêcheur devant l'Eternel.

Pour moi, la pêche est un art; un art de vivre et un art tout court.

Sectaires, intégristes, maniaques ou psychorigides halieuthiques : Passez votre chemin! Ce blog n'est pas pour vous.

Curieux, ouverts, contestataires ou bretteurs, j'accepterai volontiers de débattre avec vous, si vous avez le sens de l'humour!

Bonne lecture.

 

Jean-Paul Charles